FougèreS

Au rythme de ses belvédères partez à la découverte de Fougères, cité historique aux multiples facettes. Comme des fenêtres sur l’histoire, ses points de vue vous guideront dans une promenade originale où la campagne s’invite en ville.

#1 La carrière du Rocher Coupé

La montée est sportive mais, à l’arrivée, la récompense est à la hauteur des efforts. Surnommée “carrière de Californie” par les Fougerais, la carrière du Rocher Coupé offre l’un des plus beaux points de vue sur la ville. De là-haut, on embrasse 1 000 mille ans d’histoire. Face à vous, le beffroi et l’église Saint-Léonard veillent sur le château, lové dans les méandres du Nançon.

#2 LES Jardins du Nançon

Symbole de la douceur de vivre à Fougères, le Val Nançon offre aujourd’hui un écrin de nature reposant où les jardins familiaux continuent de s’épanouir en plein centre-ville. Mais il n’en a pas toujours été ainsi. Au Moyen Âge, une trentaine de moulins peuplaient les abords du cours d’eau, témoins de la riche activité économique qui animait la ville. La rivière vous invite à quitter le quartier médiéval pour vous conduire progressivement vers la Ville Haute.

#3 Hôtel de la Belinaye

Place Aristide Briand se dresse l’Hôtel de la Belinaye. Ce bâtiment d’architecture classique construit au 18ème siècle abrite, depuis la Révolution, le tribunal d’instance de Fougères. C’est ici que naquit Armand Tuffin de la Rouërie, héros de la guerre d’indépendance américaine. Sa statue trône fièrement dans le petit square accolé au bâtiment.

#4 Théâtre Victor Hugo

Au 19ème siècle, alors que le Château est laissé à l’abandon et que la végétation envahit ses tours et ses remparts, les Romantiques s’éprennent de Fougères. Parmi eux, Victor Hugo, qui découvre la ville en 1836 en compagnie de Juliette Drouet, sa muse native de Fougères. En 1851, son nom est donné au théâtre, aménagé dans l’ancienne “cohue à chair” (halle aux viandes).

#5 Beffroi

Majestueuse et surprenante construction émergeant des toits des hôtels particuliers de la Ville Haute, le Beffroi témoigne de la puissance des riches marchands de draps qui prospéraient à Fougères vers 1 400. Cette architecture, rapportée des Flandres, est un symbole fort de l’émancipation des “bourges” de la ville vis-à-vis de la tutelle du seigneur et de l’avènement d’un nouveau pouvoir politique et d’une nouvelle administration. Depuis plus de 600 ans, son timbre et ses cloches rythment la vie des Fougerais.

#6 Atelier-Musée de l’Horlogerie

Ce lieu original et fascinant est tenu par un couple de passionnés : Alain et Hélène Le Floch. Ensemble, ils transmettent aux visiteurs l’amour de leur métier. Petit univers peuplé de montres et de pendules, le musée retrace l’histoire de l’horlogerie. Autour de l’établi et dans la boutique, des pièces plus étonnantes les unes que les autres attendent que le maître-horloger relance le tic-tac de leurs mouvements abîmés. En sortant vous aurez l’impression d’avoir fait un incroyable voyage dans le temps !

#7 Musée Emmanuel de la Villéon

Au 16ème siècle, la rue Nationale était bordée de maisons à porche. Les incendies qui ont ravagé cette partie de la ville au 17ème siècle n’ont épargné qu’une seule d’entre elles. Elle abrite aujourd’hui le musée Emmanuel de la Villéon, peintre impressionniste, né à Fougères en 1858.

#8 Eglise Saint-Léonard

Au bout de la rue Nationale, l’église Saint-Léonard surprend par ses dimensions, la richesse de ses décors et l’originalité de son clocher. Accessible pendant l’été, il offre un somptueux panorama sur la ville et la campagne environnante. A l’intérieur, on peut admirer le plus ancien vitrail conservé en Bretagne. Datant de 1140, il représente Saint-Benoît.

#9 Jardin public

Avril 2017 -jardin-public-©E PETITJEAN (38)-3

Trésor jalousement gardé, le Jardin Public offre un magnifique point de vue sur le château, les flèches de l’église Saint-Sulpice et les habitations enchevêtrées le long du Nançon. De ce belvédère, depuis longtemps appelé Place aux Arbres, on contemple la même vue que Balzac ou Châteaubriand en leur temps. Le chemin invite à poursuivre la promenade à travers les jardins, jusqu’au quartier médiéval.

#10 Quartier médiéval

Blotti entre la falaise, le château et le Nançon, le quartier médiéval témoigne de la vie des artisans au Moyen Âge. Si les moulins qui jadis firent la prospérité de Fougères ont disparu, les maisons à pans de bois côtoient toujours les petits jardins fleuris et les maisons tout en pierre de schiste,  extraite directement de la falaise toute proche.

Au pied du château, l’église Saint-Sulpice, construite au 11ème siècle, séduit par le foisonnement de ses pinacles, gargouilles et hauts-reliefs représentant les 7 péchés capitaux. Les plus observateurs retrouveront Mélusine, personnage légendaire cher aux Fougerais.

#11 Jardin des remparts

Depuis les jardins des remparts, on découvre les vestiges du mur d’enceinte qui protégeait la ville. En haut, la rue de la Pinterie est connue comme étant l’une des plus pentues de la ville. Elle se prolonge par la rue de la fourchette puis par la Porte Notre-Dame, la seule conservée sur les quatre qui entouraient la ville.

#12 Château de Fougères

La promenade se termine là où tout a commencé, au Fabuleux Château de Fougères. Installé depuis plus de 1000 ans sur son éperon rocheux, il se présente à nous comme un livre ouvert sur 5 siècles d’histoire d’architecture militaire. Valeureux défenseur de la Bretagne indépendante jusqu’en 1488, son histoire tumultueuse se découvre de l’intérieur, accompagné par un guide ou en suivant le parcours scénographique. Les tours offrent un panorama incroyable sur Fougères et sa campagne environnante.

chateau-fougeres.com

Pour en savoir plus: ot-fougeres.fr

Fermer le menu